FAQ

Proximos intervient-il hors du canton de Genève, en France voisine ou dans le canton de Vaud ?

Oui, selon les cas ; le plus simple est de nous contacter

Proximos livre-t-il dans les EMS ?

Oui, si l’EMS le souhaite.

Le médicament prescrit est-il remboursé par l’assurance de base ?

Proximos vous informe dans tous les cas du remboursement on non d’un médicament. Si le médicament prescrit fait partie de la Liste des Spécialités (LS), il est obligatoirement à charge de l’assurance de base. Dans le cas contraire, le remboursement dépendra du type d’assurance complémentaire éventuelle. Dans tous les cas, Proximos vous proposera la meilleure solution.

Je me rends hors de Suisse pour une période inférieure à un mois : que dois-je faire si je souhaite prendre ma pompe, mon matériel et mes médicaments avec moi ?

Contactez-nous : nous vous donnerons tous les conseils nécessaires. Pour les appareils médicaux (pompe par exemple), il est nécessaire de remplir le formulaire que nous vous transmettons.

Un patient se présente dans mon officine avec une ordonnance de solutions de nutrition entérale ou de médicaments injectables : que faire ?

Vous pouvez bien sûr honorer la prescription. Nous vous conseillons cependant de prendre d’abord contact avec Proximos, pour les raisons suivantes :

– nous nous occupons peut-être déjà du patient

– nous avons l’habitude de ce type de prise en charge, et notamment du matériel d’administration utilisé par les infirmières

 

– nous louons les appareils médicaux (pompes, pousse-seringues, etc.) nécessaires au traitement. Si le matériel à usage unique commandé ne correspond pas au type d’appareil loué, il ne pourra pas être utilisé !

– nous préparons de façon aseptique des solutions injectables prêtes à l’emploi, service fort apprécié par les infirmières.

Il me reste du matériel et/ou des médicaments à la fin du traitement dont je n’ai plus l’utilité : que faut-il en faire ?

Contactez-nous : à la fin du traitement, Proximos vient chez vous pour reprendre les appareils, le matériel et les médicaments non utilisés. Dans les cas où les médicaments ou le matériel ne peuvent pas être repris, ils seront soit détruits par Proximos, soit offerts à des associations humanitaires selon les recommandations de la charte de l’OMS à ce sujet. Proximos ne reprend pas les médicaments et matériels dispensés par un autre organisme.

Pourquoi ma pompe sonne-t-elle ? y a–t-il un problème de fonctionnement ou de manipulation ? Est-ce dangereux ?

Un appareil qui sonne ou qui se met en alarme est un appareil qui fonctionne très bien : il a pu détecter une anomalie qui se situe généralement sur la ligne ou la voie d’administration et vous le signale. Grâce à cette alarme, vous pouvez régler cette anomalie et éviter que l’appareil ne sonne à nouveau. Il est extrêmement rare (< 1%) que cette alarme soit liée à un mauvais fonctionnement de la pompe : même dans ce cas, l’alarme vous signale que c’est la pompe elle-même qui a un problème ! Dans tous les cas, ces alarmes vous évitent un incident qui pourrait porter atteinte à votre santé.

Si ces alarmes ou sonneries sont fréquentes à votre goût, il est probable que vous n’ayez pas réglé le problème de fond : contactez-nous.

Si je ne sais pas bien manipuler un appareil médical (pompe, pousse-seringue, etc.), où puis-je trouver de l’aide ?

Consultez tout d’abord les différents modes d’emploi qui figurent sur le site. Que vous soyez infirmière ou médecin, sachez que nous sommes prêts à vous montrer le maniement des appareils dans nos locaux ; n’hésitez pas à nous appeler. Nous organisons également des formations sur les appareils, s’étendant sur une à plusieurs demi-journées (contactez-nous pour plus de renseignements).

J’ai besoin en urgence d’un médicament sous forme de comprimé ou capsules : à qui dois-je m’adresser ?

A votre officine ou à une pharmacie de garde. Proximos n’a pas de médicaments à prendre par voie orale ou sous forme topique.

Je dois manipuler des médicaments cytostatiques (préparation ou administration) : en quoi Proximos peut-il m’aider ?

Proximos peut préparer pour vous les médicaments cytostatiques : il est en effet équipé d’un laboratoire permettant la manipulation aseptique des cytostatiques (Fabrication de médicaments stériles)

A qui dois-je donner l’ordonnance de sortie (de l’hôpital ou de la clinique) pour une prise en charge d’hospitalisation à domicile ?

A Proximos (fax ou e-mail). Si vous donnez l’ordonnance au patient, les difficultés suivantes peuvent se présenter :

– Le patient se rend dans son officine qui n’a pas forcément le médicament injectable en stock ; ainsi, le délai de prise en charge risque d’être augmenté.

– Les infirmières en charge du cas nous transmettent les ordres médicaux : Proximos et l’officine s’occupent du même patient sans le savoir, générant de la confusion.

Avec quel délai de prise en charge dois-je compter si je souhaite mettre en place une hospitalisation à domicile (sortie d’hôpital ou de clinique ou maintien à domicile) ?

Avec un délai inférieur à 24h si vous nous transmettez toutes les informations. Le mieux est de nous contacter dès que cette possibilité d’HAD se présente, même si vous ne disposez pas encore de tous les éléments ; nous pouvons vous aider à ce stade et vous simplifier la tâche. Une prise en charge anticipée se déroule toujours mieux qu’une décision de dernière minute.

Quelles démarches dois-je entreprendre pour mettre en place une hospitalisation à domicile ?

Contactez soit Proximos directement qui se chargera de contacter lui-même ses partenaires infirmiers, soit les infirmières de votre choix (FSASD, CSI, infirmières indépendantes, etc.) qui à leur tour nous contacteront. Rédigez ensuite une ordonnance pour les médicaments seulement (pas besoin de spécifier le matériel à utiliser : cf. listes de matériel), et transmettez-la nous (fax ou e-mail) plutôt que de la donner au patient. Plus l’ordonnance est claire, moins nous aurons besoin de vous contacter pour des précisions (cf. modèle d’ordonnance).