Déroulement d’un traitement

Un pharmacien de Proximos apporte au domicile du patient les médicaments, le matériel et les appareils nécessaires à celui-ci. Le nombre d’unités préparées de médicaments dépend de la stabilité de la préparation médicamenteuse, de l’optimisation des coûts de production et du planning des rendez-vous médicaux du patient. Les quantités de matériel apporté dépendent de la durée du traitement, de la rationalisation du nombre de déplacements à domicile, du volume des marchandises et de la place disponible. En résumé, les quantités sont optimisées en fonction des coûts engendrés.

Le pharmacien explique au patient le traitement, son rôle et le suivi thérapeutique qui est mis en place. Il l’informe si un médicament ne fait pas partie de la liste des médicaments obligatoirement à charge des assureurs maladie. S’il y a des appareils, il donne les recommandations d’usage pour l’entretien et la manipulation ; le cas échéant, il peut également expliquer leur fonctionnement au patient. Ce dernier peut profiter de la présence d’un pharmacien pour lui poser des questions relatives à son traitement.

Proximos demande au patient de signer une cession de créance (permettant de facturer directement aux assureurs-maladie) et un formulaire de conditions générales qui informe le patient sur les conditions de prise en charge et qui autorise Proximos à partager les données patients avec les autres intervenants.

La dispensation est généralement unitaire, ou sous forme d’emballages reconditionnés (avec un nombre d’unités correspondant aux durées de traitement habituelles).

Le stock de matériel de Proximos est adapté aux situations d’hospitalisation à domicile : injections, perfusions, voie entérale (sondes, connecteurs), patients trachéotomisés, aspiration bronchique (portex, sondes), etc. (cf. liste de matériel de soins).

Le pharmacien téléphone régulièrement au patient pour s’enquérir du déroulement du traitement, pour recueillir les éventuels effets indésirables, pour s’assurer que le système d’administration fonctionne bien et est adéquat. En cas de besoin, le pharmacien se déplace à domicile pour réévaluer une situation, pour redonner un enseignement sur les appareils éventuels, ou pour dépanner un appareil médical. En cas d’urgence seulement, il peut intervenir le week-end et la nuit.

De même le patient peut téléphoner à tout moment à Proximos pour transmettre une information, une demande ou une commande de matériel supplémentaire (cf. formulaire et listes de matériel). En effet, le patient et/ou l’infirmière peuvent commander du matériel supplémentaire en cours de traitement ; Proximos analyse la commande, afin de s’assurer que le matériel commandé est nécessaire, économique et adéquat et qu’il n’y a pas de redondance dans les commandes.

A la fin du traitement, Proximos appelle le patient pour prendre rendez-vous pour le retour des appareils si nécessaire. Les médicaments et le matériel non utilisés ne peuvent pas être repris; si le patient souhaite ne pas les garder, ils seront soit détruits par Proximos, soit offerts à des associations humanitaires selon les recommandations de la charte de l’OMS à ce sujet. Cependant, Proximos ne reprend pas les médicaments et matériels dispensés par un autre organisme.